Avez-vous déjà envisagé l’hypnose comme outil thérapeutique afin de vous aider à aller vers un mieux-être? Gestion de la douleur, hypnose périnatale, sevrage tabagique, perte de poids, etc. La liste des champs d’application de l’hypnose est très longue et non exhaustive. Mais comment savoir si vous êtes réceptif à l’hypnose? Une question qui m’est souvent posée est « Comment puis-je savoir si ça va marcher sur moi? ».

Et bien la réponse est plutôt simple: tout le monde est réceptif à l’hypnose. Tout simplement parce que l’hypnose est un état naturel. Se demander si l’on est réceptif à cet état serait comme se demander si l’on est réceptif à l’état de sommeil ou d’éveil. La transe hypnotique est un état entre deux: nous ne sommes pas entièrement éveillés et pas entièrement endormis. Nous sommes en transe, quelque part entre les deux. Et cet état-là, vous l’expérimentez chaque jour, peut-être sans le savoir. Lorsque l’on est absorbé par un livre et que l’on en oublie tout ce qui nous entoure. Lorsque l’on roule longtemps sur l’autoroute et qu’il semble qu’un pilote automatique conduit la voiture pour nous, tandis que nos pensées voyagent quelque par d’autre. Ces moments-là sont des expériences hypnotiques. De même que cet instant précis qui précède l’endormissement ou le réveil: un instant entre deux états.

Cela dit, pour que l’état hypnotique puisse être induit et que vous ayez envie de vous y installer, il est primordial qu’il existe une relation de confiance entre le praticien et vous. Le praticien doit être en mesure de parler le langage hypnotique et plus particulièrement, votre langage hypnotique. La question n’est donc pas tant de savoir si vous êtes ou non réceptif, mais plutôt si vous avez trouvé le praticien, ou la méthode, qui vous convient à vous et si vous avez envie de vous laisser induire, accompagner vers cet état.

« […]Nous n’avons pas besoin pour autant d’en être pleinement conscient…cet état peut nous apporter ses bénéfices à tout moment…et je vous propose, avec quelques profondes inspirations…d’intégrer tous les bénéfices de cette expérience…et de les garder quelque part…accessible pour plus tard…à chaque fois que vous en aurez besoin…même si vous ne savez pas que vous en avez besoin…ces ressources sont là à présent…votre inconscient le sait… »

Leyla Cebbar, Harmolife.be

Share Button