La suggestion est une des principales techniques utilisées en hypnose. Elle désigne une phrase ou un ensemble de phrases que nous allons proposer à une personne afin de permettre à l’inconscient de l’envisager comme une vérité. L’autosuggestion est le fait de se faire des suggestions à soi-même : cela peut-être sous forme d’un mantra, ou d’une phrase motivante.

En réalité, ces autosuggestions sont omniprésentes dans nos vies, même s’il est rare que nous en soyons conscients. Et la plupart du temps…il s’agit d’autosuggestions négatives ! Si j’essaie, je vais échouer. Quand j’étudie, je ne suis pas concentré. Lorsque je parle en public et que l’on me regarde, j’ai mal au ventre. Etc. Si ce type de vous phrase vous paraît familier, il est probable que vous sachiez à quel point ces phrases sont efficaces : elles nous sabotent ! La bonne nouvelle, c’est que ce même type de phrases, de pensées, sont toujours aussi efficaces lorsqu’elles sont positives. Et elles peuvent dès lors nous aider à atteindre nos objectifs. Elles peuvent aussi nous aider à améliorer nos performances sportives. Pour vous expliquer comment, je vous propose une anecdote personnelle :

Lors d’un entraînement cardio à la salle de fitness où je vais, j’ai été amenée à exécuter un exercice qui consiste à faire rebondir une balle de 5kg au sol et de la rattraper, tout en se tenant debout sur un box en bois qui fait environs 80 cm de hauteur. Et comme je suis très sujette au vertige, je n’étais pas à l’aise rien qu’à l’idée de faire l’exercice. Dans ma tête résonnait cette petite voix qui me suggérait tout un tas d’éventualités négatives : et si je tombe en avant ? et si je me sens attirée vers le vide ? et si je m’écrase le nez au sol ou que je me casse l’épaule en tombant ? et si je tourne de l’œil ?… Comme j’ai appris à devenir plus consciente de ce type de pensées , j’ai pu mentalement dire un grand STOP et commencer à imaginer, très rapidement, une nouvelle pensée qui allait m’aider : tu vas réussir l’exercice en toute confiance. Et j’ai commencé à lancer la balle, en me répétant la phrase, encore et encore. À mesure que la balle rebondissait au sol, la phrase positive rebondissait dans ma tête. Et devinez quoi…j’ai réussi l’exercice en toute confiance !

Pour faire vos propres autosuggestions positives, lorsque vous performez dans votre sport par exemple, veillez à imaginer une phrase entièrement positive. L’inconscient ne comprend pas la négation : si vous lui dites « je ne peux pas échouer », votre inconscient a entendu « échouer ». Dites plutôt « je vais réussir », c’est beaucoup plus efficace ! De la même manière, « je ne vais pas tomber » peut devenir « je me sens stable ». « Je ne vais pas lâcher » devient « je vais tenir », et ainsi de suite. Vous pouvez également faire des suggestions avec une idée de progression, par exemple : « plus je transpire, plus je me sens fort ». Ce qui est pratique, c’est qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un lien logique entre les deux affirmations. Les deux peuvent même paraître opposées, cela fonctionne tout autant ! Par exemple : « plus je ressens la fatigue physique, plus j’ai de l’énergie »(cette dernière, je l’utilise souvent ! ) ou encore « plus l’effort est intense, plus cela me paraît facile ».

Bien sûr, veillez toujours à rester dans une attitude de bienveillance envers votre corps et de respecter vos propres limites. Et entraînez votre corps tout en entraînant votre esprit à avoir plus de pensées positives !

Share Button